Batch cooking, c’est quoi encore ce mot anglais ?

Batch veut dire fournée et cooking, cuisine, comme tu le sais sûrement. Mot à mot, cuisiner par fournée. 

L’objectif est de cuisiner en 2 heures maximum les aliments de base qui constitueront tous tes repas de la semaine. Sur le papier c’est plutôt simple et ça l’est! Ça demande simplement un peu d’organisation.

Au lieu de passer plus de temps à cuisiner des recettes entières l’idée ici est de couper et cuire à l’avance tes légumes, féculents et autres protéines végétales, ce qui constitue la partie la moins excitante et la plus fastidieuse en cuisine. 

Soyons honnêtes, il y a plus intéressant que peler et couper des légumes, mais quitte à le faire pour une carotte, une fois lancé, autant en faire cinq et le reste suivra : en avant les courgettes, courges et autres patates douces!

Imagine toi, le soir venu après une dure journée de labeur, il n’y a qu’à ouvrir le frigo, assembler tes ingrédients, et Bim tout est prêt!

Il faudra peut-être les réchauffer et y ajouter quelques épices mais le plus dur sera déjà fait. L’objectif est d’avoir une solution rapide, saine et “maison” pour manger midi et soir. Une bonne playlist, une vidéo Youtube  ou en discutant cela peut même être apaisant.

Cela constitue un petit coup à prendre car il faut anticiper un peu ses idées de repas pour la semaine puis faire sa liste de courses et enfin enfiler son tablier pour 1 heure ou 2. 

La loi de Pareto, la formule du 80/20

Cette formule vient de l’économiste italien du même nom Mr Vilfredo Pareto, qui a découvert que 80 % des richesses venait de seulement 20 % des ressources. Il a démontré que cette formule pouvait se décliner à bien d’autres domaines.

EN GROS, 80 % de tes résultats viendront de seulement 20 % de tes efforts.

Ce qui veut dire que grâce au Batch Cooking, au moins 80% de tes repas seront produits par seulement 20 % de ton temps passé en cuisine. Et oui, une fois qu’on a les mains dans le cambouis, on maximise le temps passé à éplucher, couper, cuire et préparer…

Cette formule magique fonctionne aussi quand tu iras faire tes courses. 

En organisant tes listes, tu sauras exactement ce que tu dois acheter, pas d’errance dans les rayons, pas d’hésitations, tu vas droit au but ! Batch cooking = gain de temps!

De plus, tu auras moins de chances d’être tenté par un produit vu au détour d’une tête de gondole dont tu n’avais finalement pas besoin. Batch cooking = gain d’argent!

De nouvelles bonnes habitudes!

Anticiper ses courses et ses repas c’est aussi créer de nouvelles habitudes saines. En effet, tu auras la satisfaction d’avoir fait de bons petits plats maison et de savoir exactement ce que tu manges.

Grâce à cette technique, fini les plats préparés aux ingrédients douteux, fini les pizzas surgelées ou autres commandes machinEATS parce qu’on à la flemme de se préparer quelque chose.

Alors oui tu me diras, le dimanche c’est fait pour glander, faire du sport, sortir avec sa famille… C’est vrai!

Mais en réfléchissant bien, on a tous 2h de notre temps le weekend pour en gagner au moins 7 durant la semaine…surtout que ça peut être fait dans le cadre d’une activité ludique avec ses enfants par exemple, rien n’oblige que ce soit une corvée, au contraire!

De plus, cela permet d’utiliser tous les instruments de cuisine qui pourrissent dans nos placards car on a la flemme de les sortir tous les jours.

Quelques conseils Pratiques

  • Prépare une liste de courses afin de ne faire les courses qu’une seule fois par semaine
  • Organiser sa cuisine de manière à perdre le moins de temps possible, rendre accessible rapidement les ingrédients et accessoires dont on se sert le plus souvent pour cuisiner
  • Acheter des fruits et légumes bio: pas besoin de les laver = gain de temps et d’eau
  • Se procurer une bonne batteries de contenants pour stocker les aliments au réfrigérateur et congélateur
  • Se servir du temps de cuisson des aliments pour préparer le reste 😉
  • En médecine Ayurvedique, il est dit que le fait de réchauffer un plat qui a déjà été cuit peut le rendre plus difficile à digérer surtout s’il est associé à de nouveaux aliments et que la digestion est déjà un peu problématique. On y croit ou pas mais si c’est quelque chose que tu remarques il existe une petite astuce pour contourner cela. Il suffit de mettre l’aliment dans une poêle  avec un peu d’huile et de la réchauffer comme ça en ajoutant quelques épices puis les nouveaux aliments et c’est comme si c’était un nouveau plat. 

Longue vie à Vous!

Jessica et Romain de la Team Banzaï

Pin It on Pinterest

Share This