Après l’apéro, l’autre événement tant attendu à l’arrivée de l’été est le fameux barbecue ! Ce moment convivial, dont rien que les odeurs, même à distance nous mettent l’eau à la bouche. 

Seulement voilà, bien que cela soit un moment que nous apprécions, il est grandement lié à la viande…des saucisses ou merguez, des brochettes, des ailerons de poulet, même des côtes de bœufs… Pas tellement Banzaï quoi, surtout quand cette viande provient de l’élevage intensif! 

Dans cet article, nous allons voir comment profiter de ces moments en découvrant de nouvelles saveurs, en changeant un peu nos habitudes mais surtout en gardant un max de plaisir. 

Le Barbecue, ça vient d’où?

Comme d’habitude, un bref petit historique pour comprendre d’où vient le mot barbecue et comment s’est-il installé dans nos habitudes alimentaires estivales ?

Une légende dit que ce serait au Moyen Âge, alors que les gens nobles utilisaient le français comme langue courante, que le terme aurait été entendu pour la première fois. Il aurait été utilisé lorsqu’une belle bête était tuée à la chasse et qu’on la faisait cuire en entier sur une broche, de « la barbe à la queue » ou plutôt de « la barbe au cul ». Histoire rigolote mais non prouvée.

L’origine la plus plausible vient plutôt des Anglais, au 17ème siècle, qui en arrivant en Amérique observèrent les coutumes des peuples indigènes et notamment la tribu Arawak habitant entre autres en Haïti. Elle avait pour habitude de cuire la viande en entier sur une grille en hauteur pour empêcher les animaux de l’attraper mais aussi pour faire fuir les insectes grâce à la fumée. Dans leur langue cette pratique ainsi que l’ustensile servant à cuire la viande se nommait : « barbacoa » ou « barbicu », signifiant la viande d’un animal cuit en entier mais aussi grille en bois disposée en dessus d’un brasier et visant à rôtir ou à fumer de la viande. 

Si la pratique perdure un peu, ce n’est que dans les années 1950, que des industriels américains développèrent des grills facilement transportables fonctionnant au gaz ou au charbon et c’est à partir de là que le barbecue est devenu une véritable tradition estivale qui est rapidement arrivée en Europe également. 

Quel appareil favoriser ? Charbon, Gaz, Plancha ?

La réponse ne va sûrement pas te plaîre mais comme tu l’as déjà vu dans notre article sur la cuisson, c’est loin d’être le mode à favoriser.

Même si l’on peut avoir l’impression que le charbon est plus naturel, c’est le plus mauvais pour la santé et pour la planète. En effet, lorsque les graisses coulent sur les braises cela conduit à la formation de benzopyrènes (potentiellement cancérigène) sur les viandes.  Cette méthode de cuisson émet des gaz à effet de serre et des particules fines qui rendent polluant et toxique l’air autour.  Pour produire 1 kg de charbon, il faut brûler 5 kg de bois. Autant de chaleur perdue et surtout, cela conduit à une dramatique déforestation notamment  au Nigéria. 

Le barbecue à gaz est donc à privilégier. 

Néanmoins, si tu veux continuer à faire des grillades sur un grill à charbon car tu préfères le goût, veille à ce que tes aliments ne soient jamais en contact direct avec les flammes et choisis un charbon éco responsable. 

Le top du top, c’est le grill vertical fonctionnant avec des combustibles solides de récupération (bois, papier, cartons, déchets secs végétaux…). Les aliments ne sont jamais au contact des flammes et cuisent plus rapidement. On ne se brûle pas les doigts et il prend peu de place une fois démonté. 

Autrement, la plancha offre des avantages considérables. En effet,elle chauffe rapidement, peu ou pas de matière grasse nécessaire, elle cuit bien uniformément les aliments, ne leur donne pas de goût « fumé » et surtout évite les composés cancérigènes du barbecue. Une bonne option pour votre été!

Barbecue = Viande ?

Nous venons de le voir, l’origine du barbecue est intrinsèquement liée à la viande. Si tu as lu notre article sur la viande, tu sais déjà qu’en consommer de manière exagérée et de mauvaise qualité n’est bon, ni pour toi, ni pour la planète.

Est-ce qu’il faut la bannir de tes barbecues estivaux ?

Nous ne pouvons que conseiller, de limiter sa consommation et de toujours préférer la qualité à la quantité. A la place d’acheter la première promo venue au supermarché à un prix qui n’est pas normal pour de la viande, mieux vaut plutôt aller chez ton boucher et lui demander l’origine de sa viande. La choisir bio et locale et nourrie à l’herbe est évidement ce que l’on préconise. 

Un bon Barbeuc’ sans viande, c’est vraiment possible?

Cela sort un peu des habitudes c’est sûr mais des milliers de personnes le font déjà et finalement différent ne veut pas dire moins bon, au contraire ! Voici donc nos alternatives à griller pour se régaler tout en conservant notre santé et celle de notre planète :

  • Les légumes et féculents ! L’été c’est la saison des légumes parfaits pour le grill : courgettes, aubergines, champignons, poivrons, tomates, les épis de maïs, la patate douce, la pomme de terre …En tranches, en rondelles, en brochettes, marinés ou nature, en papillotes…les variantes sont nombreuses, infinies et délicieuses. 
  • Le poisson : à nouveau à consommer avec modération et le choisir péché à la ligne, sauvage et le plus local possible, les poissons d’eau douce par exemple. Il y a également un tableau saisonnier à respecter, nous parlerons de tout ça dans un prochain article.
  • Les fruits de mer : Les moules sont excellents pour la santé et leur méthode de pêche n’est absolument pas nuisible pour la planète, pour les autres fruits de mer et crustacés nous ferons un article à part entière mais comme pour le reste il vaut mieux limiter sa consommation et choisir des produits que l’on peut tracer afin de savoir d’où ils viennent et la manière dont ils ont été pêché ou ramassé. D’une manière générale, il vaut mieux éviter de consommer de la crevette rose, dont la pêche provoque un maximum de prises accessoires (10 kg pour 1 Kg de crevettes pêchées). Son aquaculture n’est également pas du tout durable.
  • Les protéines végétales : Bien qu’il existe des saucisses et des steak végétaux et qu’ils peuvent dépanner de temps en temps, cela reste des produits transformés à consommer avec modération. Il y a des marques qui cependant sont supers chouettes et saines comme Hari&co qui proposent des « steaks » de légumineuses. Il existe de nombreuses recettes pour faire aussi facilement ces propres steak ou boulettes à base de lentilles, de quinoa, de patates douce, d’haricots secs, de champignons, de soja…Nous travaillons dur pour te partager bientôt nos recettes. Tu peux également faire mariner et griller du tofu, du tempeh, du seitan (si tu n’es pas intolérant au gluten). Cela peut aussi être une bonne alternative à la viande.
  • Les fruits peuvent aussi être délicieux sur le BBQ. Un de combo gourmand est de faire une encoche dans la longueur de la banane sans enlever la peau et d’y introduire des morceaux de chocolat (et pour les supers gourmands un peu de beurre de cacahuète), de l’emballer dans du papier d’alu et de mettre sur le grill afin de faire fondre tout ça. L’ananas avec un peu de piment direct sur le grill c’est aussi délicieux, les abricots et les pêches avec un peu de miel et de romarin par exemple…
  • Et pour finir, on peut aussi profiter des accompagnements ! Ils restent souvent dans l’ombre mais devraient aussi avoir leur place. On ne parle pas des chips, quoique les faites maison sont une option possible, ni des bières, évidemment😉 mais des salades, qui elles aussi peuvent être délicieuses et très diversifiées. Quelques exemples comme : pastèques feta menthe, un taboulé de choux fleurs ou traditionnel, une salade de tomates (avec mozza du fromager pour ceux qui tolèrent le lactose), salade de lentilles, de quinoa, de fraises et fenouil…même une salade verte avec une bonne sauce ça passe toujours. Des tartinades fraîches avec des légumes crus peuvent aussi être une solution, nous t’invitons à aller lire notre article sur l’apéro tu y trouveras quelques belles recettes. 

Finalement, les options sont nombreuses et variées et surtout à tester pour faire sa propre idée. Au début, cela peut sembler bizarre et il faudra parfois faire face aux commentaires des autres. Cela peut aussi permettre d’engager la conversation sur ce sujet important sans juger, ni critiquer mais simplement en montrant qu’il est possible de changer un peu ses habitudes pour avoir un vrai impact sur sa santé et celle de notre chère planète…

En bonus, voici quelques idées de marinades pour tes prochains Barbecue Façon Banzaï 😉

  • Miso, tamari, huile de sésame, miel/sirop d’érable et gingembre frais (délicieux avec des aubergines par exemple)
  • Huile d’olive, herbes de Provence, ail et un peu de crème de balsamique (un classique mais délicieux avec les légumes du soleil)
  • A la thaï avec lait de coco, coriandre, beurre de cacahuète, tamari et un peu de piment (pour le tofu et le tempeh par exemple)
  • Citron vert et coriandre, une pointe de miel, un peu d’huile, de paprika fumé et de piment
  • Un pesto classique avec basilic, pignon, huile d’olive et levure de Bière et noisettes
  • Miel et moutarde avec de l’huile et de l’eau et un peu de romarin
  • Au curry avec du lait de coco et du curry et gomasio
  • Huile d’olive, vinaigre balsamique, crème de balsamique, sel et poivre (avec des fraises par exemple)
  • Yaourt Bio, épices orientales (zartar, ras el hanout, cumin…), huile de sésame et tahini et eau

N’hésite pas à nous dire en commentaires celle que tu préfères! 😉

article

Longue Vie et Banzaï!

Jess & Romain

Pin It on Pinterest

Share This